Une journée particulière

Ettore Scola, avec sa merveilleuse « Journée particulière », nous a fait vivre la rencontre de deux oppressions, deux personnages dont la liberté est compromise et qui vont se servir d’antidote l’un pour l’autre afin de combattre le poison du fascisme : Antonietta, femme au foyer, mère, épouse, réduite à la vie domestique et aux tâches ancillaires qui lui incombent : Gabriele, esthète, homosexuel, contraint de se séparer de son compagnon.
L’adaptation théâtrale de ce film bouleversant nous demande bien évidemment d’oublier certains détails pour nous concentrer sur l’essentiel, c’est à dire cette histoire d’amour et d’amitié qui durera que le temps de cette journée où la ville s’est réunir pour fêter Duce.

Auteur :
Ettore SCOLA et Ruggero MACCARI
Adaptation : Adaptation pour le théâtre de Gigliola FANTONI
Texte Français : Huguette HATEM
Mise en Scène : Christophe LIDON
Assistant Mise en Scène : Natacha GARANGE
Son : Michel Winogradoff
Costumes : Chouchane Tcherpachian
Lumières : Marie-Hélène Pinon
Vidéo : Léonard
Avec : Corinne TOUZET, Jérôme ANGER, Huguette HATEM et Yannis BARABAN

En tournée
A partir du 01/01/2016
Jusqu’au 29/02/2016

A l ‘affiche à Paris
A partir du 20/02/2015

Résumé

Rome, le 8 mai 1938, Hitler rencontre Mussolini. Tous les Romains ont déserté leurs habitations pour aller assister à la cérémonie. Antonietta, en bonne mère de famille, est contrainte de rester à la maison pour s’occuper des tâches ménagères. Le hasard va lui faire rencontrer Gabriele, un homme aperçu par la fenêtre dans un appartement de l’autre côté de la cour. Gabriele est un intellectuel qui a été exclu de la radio nationale où il était présentateur parce qu’il est homosexuel et, de ce fait, menacé de déportation. Antonietta et Gabriele vont d’abord s’affronter idéologiquement avant de se reconnaître dans leur commune et profonde solitude pour finalement vivre cette journée "très" particulière remplie d’émotion, de désir, de passion.

Note d'intention du metteur en scène

Ettore Scola, avec sa merveilleuse « Journée particulière », nous a fait vivre la rencontre de deux oppressions, deux personnages dont la liberté est compromise et qui vont se servir d’antidote l’un pour l’autre afin de combattre le poison du fascisme : Antonietta, femme au foyer, mère, épouse, réduite à la vie domestique et aux tâches ancillaires qui lui incombent ; Gabriele, esthète, homosexuel, contraint de se séparer de son compagnon.
L’adaptation théâtrale de ce film bouleversant nous demande bien évidemment d’oublier certains détails pour nous concentrer sur l’essentiel, c’est à dire cette histoire d’amour et d’amitié qui ne durera que le temps de cette journée où la ville s’est réunie pour fêter le Duce.Sur scène, seule l’intimité sera représentée, l’intimité de l’appartement de Gabriele et de la grande terrasse qui sert de lieu d’étendage à tout l’immeuble. Ma scénographie utilisera la surface des grands draps blancs pour faire vivre un théâtre d’ombres et d’images qui pourra suggérer l’activité de l’appartement d’Antonietta. Ce procédé nous permettra aussi d’illustrer symboliquement les grands évènements historiques de cette période fasciste qu’a connue l’Italie.Le jeu des acteurs se devra d’être physique et sensuel, acharné et violent. Notre envie de spectacle qui mêle l’intime et l’Histoire, et qui met en avant la sincérité de la confrontation des idées et de la réalité des personnages, nous oblige à rester vigilants sur le fait que la pièce doit exister pleinement sans référence au film. Ainsi, la mise en scène se mêlera d’adapter, avec les armes du Théâtre, cette journée qui a touché si particulièrement notre cœur.
Christophe Lidon Metteur en scène

Vidéo

Bientôt disponible...

Téléchargement

Les téléchargements de nos documents (Dossiers de presse, photos, Fiches techniques, vidéos...) en haute définition sont uniquement accessibles à nos clients et aux médias.


Demande d'inscription
Attention : certains documents sont soumis à restrictions.

Revue de presse

LOGO_LA_PROVENCE
De cet exercice acrobatique, Corinne Touzet s'acquitte avec grâce. Dès les premières répliques, elle réussit à se glisser dans la peau d'Antonietta (…) La mise en scène de Christophe Lidon, la performance des comédiens Fabrice Michel et Huguette Cléry alternant plusieurs rôles, les documents sonores restituent habilement le climat de l'époque. On se laisse émouvoir par cette page d'histoire que l'on aimerait voir définitivement tournée.
LOGO_LE_FIGARO_BLEU
Ce n'était pas gagné. [Cela] relevait même de la folie. Et pourtant, la pièce mise en scène par Christophe Lidon tient la route. Corinne Touzet prouve là qu'elle n'est pas qu'une héroïne de série. Elle réussit à émouvoir le public en prêtant sa douceur et sa sensibilité à Antonietta, mère de famille nombreuse acharnée à la tâche et soumise à un mari macho. Face à elle, dans le rôle de Gabriele, Jérôme Anger convainc en intellectuel brillant exclu de la radio pour «cause d'homosexualité».
LOGO_LA_MARSEILLAISE2
Deux icônes de séries télévisées reprennent une pièce tirée d'un film culte. Pari gonflé, pari gagné. Le public retient son souffle. (…) On pouvait craindre le pire, le très bon est arrivé. La sobriété de l'ensemble donne tout son éclat à une œuvre dense, charnelle, intemporelle.
LOGO_MIDILIBRE
Sur les planches, Corinne Touzet et Jérôme Anger prennent avec brio le relais du couple mythique, en campant une Antonietta bouleversante, et un Gabriele humain et raffiné
Revenir à la sélection

Actualités

Nous trouver

3 et 7 quai de l'Oise
75019 Paris - France
Tél. : 01 400 55 400
Contactez Lande Martinez Production

Click to open larger map