Des Cailloux plein les poches

Dans le comté de Kerry, en Irlande, une superproduction hollywoodienne tourne La Vallée tranquille, un mélodrame folklorique et romantique. Charlie et Jake, deux traine-savates du coin, au passé tourmenté et à l’avenir bouché, ont décroché quelques semaines de figuration à 40 livres par jour. A eux seuls, ils vont nous faire vivre les péripéties de cette colonisation culturelle.

Auteur : Marie JONES
Texte Français : Stephan MELDEGG et Attica GUEDJ
Mise en Scène : Stephan MELDEGG
Assistant Mise en Scène : Véronique VIEL
Décor : Edouard LAUG
Son : Michel WINOGRADOFF
Lumières : Jean-Yves DESAINT-FUSCIEN
Avec : Éric METAYER et Elrik THOMAS

En tournée Saison 2016-2017

Résumé

Dans le comté de Kerry, en Irlande, une superproduction hollywoodienne tourne "La Vallée tranquille", un mélodrame folklorique et romantique. Charlie et Jake deux traine-savates du coin, au passé tourmenté et à l‘avenir bouché, ont décroché quelques semaines de figuration à 40 livres par jour. À eux seuls, ils vont nous faire vivre les péripéties de cette colonisation culturelle.
Reprise du succès nommé 5 fois aux Molières 2004 : Meilleur Spectacle Théâtre Privé, Meilleur Metteur en scène, Meilleure Adaptation, Meilleurs comédiens.

Note d'intention du metteur en scène

L’Irlande, avec sa côte magnifique, constellée d’îles aux roches escarpées et ses villages pittoresques, a déjà souvent servi d’arrière-plan à de nombreux films américains. On se souvient de « L’homme tranquille » de John Ford, avec John Wayne et Maureen O’Hara.

« Des cailloux plein les poches », qui raconte le tournage d’un film à gros budget, se passe dans le comté de Kerry. L’imagination n’étant pas au pouvoir dans cette production hollywoodienne, le film est baptisé « La vallée tranquille », un énième mélodrame folklorique et romantique avec ses fermiers miséreux, ses aristocrates rapaces, et l’amour rédempteur entre la fille du châtelain et le fils d’un métayer.

Charlie et Jake, deux traîne-savates du coin, au passé tourmenté et à l’avenir bouché, sont bien contents d’avoir décroché quelques semaines de figuration à 300 livres par jour.

A eux seuls –ils interprètent également tous les autres personnages du tournage-, ils vont nous faire vivre les péripéties de cette colonisation culturelle tragi-comique d’un petit coin de paradis irlandais par une grosse machine hollywoodienne.

Vidéo

Téléchargement

Les téléchargements de nos documents (Dossiers de presse, photos, Fiches techniques, vidéos...) en haute définition sont uniquement accessibles à nos clients et aux médias.


Demande d'inscription
Attention : certains documents sont soumis à restrictions.

Revue de presse

LOGO_TELERAMA2015JPG
Une truculente galerie d'Irlandais paumés et autres cyniques créatures hollywoodiennes.
LOGO_LE_PARISIEN
Pas le moindre temps mort. C'est réglé au quart de seconde, sur un rythme d'enfer (...). On n'en perd pas une miette et nos deux comédiens, mimes et imitateurs, s'en donnent à cœur joie, s'offrant, à l'occasion, une gigue aussi cocasse qu'entraînante.
LOGO_LE_NOUVEL_OBSrouge
Bien entendu, les naturels de ces deux planètes, show-business hollywoodien et cambrousse irlandaise, à des années-lumière l'une de l'autre, ont du mal à communiquer. Les malentendus se multiplient. Mais l'intérêt de cette fresque cocasse et cruelle vient aussi de ce qu'elle est jouée par deux comédiens seulement. Au-delà de leur performance (15 personnages à eux seuls), la réduction de la partition permet de mieux percevoir la mélodie. Ça déchire comme un verre de whisky tourbé.
LOGO_PARISCOPE
Cette œuvre de Marie Jones, adaptée avec finesse par Attica Guedj et Stephan Meldegg, met en opposition le monde chimérique du cinéma à celui des gens qui n’ont plus de repères et même plus de rêves… C'est truculent et d'une irrésistible drôlerie.
Revenir à la sélection

Actualités

Nous trouver

3 et 7 quai de l'Oise
75019 Paris - France
Tél. : 01 400 55 400
Contactez Lande Martinez Production

Click to open larger map